Essai de la SUPAIR Leaf 2

Mis à jour : mars 3


Gonflage super leaf 2
Séance de gonflage au bord du lac de Sainte-Croix

Février 2021, un hiver Jurassien exceptionnel nous a offert toutes sortes de réjouissances en glisse mais pas beaucoup de parapente ! J'ai du matériel à tester pour l'ouverture de l'école, alors direction le sud avec Pierre, munis de nos attestations professionnelles bien entendu ! Ambiance covid et couvre-feu, les restaurants et hôtels sont fermés, mince, on n'a pas d'autre choix que de prendre les fourgons aménagés :-D... quel dur métier !


La sympathique équipe de Supair nous prête une sellette Access 2 qui équipera probablement nos futurs élèves donc j'ai plusieurs points à vérifier, et une Leaf 2 flambant neuve.

Nous avons volé avec la Leaf 2 sur différents sites : Les Richards, Ancelle, Moustiers, et un petit dernier à Verel sur le retour, dans des conditions allant du simple plouf au vol thermique !


J'ai essayé cette Leaf 2 en taille M en milieu de fourchette, chargé autour de 90 kg pour un PTV 80-100.


Première impression au gonflage : quelle facilité ! C'est une voile conçue pour arranger le pilote plutôt débutant qui serait encore un peu "maladroit" : elle monte doucement, n'arrache pas, et n'a pas tendance à dépasser. On sent une voile prête à pardonner une tempo un peu faiblarde ou tardive... et oui un jour pas comme un autre, ça peut même arriver aux pilotes endormis par l'hiver :-D



On l'a également testée en cobra et bord de fenêtre dans une légère brise de 10 km/h, j'ai été épaté par sa capacité à monter en cobra sans retomber, par sa légèreté à la commande et ses réactions précises aux petites actions de pilotage et aux appuis sellette. Une fois l'équilibre trouvé en bord de fenêtre, on a pu s'amuser à la garder verticale sans toucher aux commandes... Très ludique !


SUPAIR Leaf 2 gonflage
Quelques jeux...
SUPAIR Leaf 2 parapente gonflage
...en bord de fenêtre



















En vol, pas de mauvaise surprise. Dans le thermodynamique d'Ancelle, j'ai trouvé cette voile plutôt agile, même si ça reste une B cool donc si tu es un(e) pilote habitué(e) à voler des voiles plus allongées, il faudra aller chercher un peu plus de débattement pour tourner. Cela en fait d'ailleurs une voile très sécurisante aux basses vitesses : au réglage constructeur de la longueur des freins il faudra sacrément baisser les mains pour trouver le point dur avant le décrochage, et encore, faut avoir le bras long ! Très pratique pour reposer au déco, par exemple.


Leaf 2 gonflage face voile lac
Gonflage face au lac de Sainte-Croix

Côté performances, franchement c'est assez bien ! 2 situations concrètes vécues :


1. Pénétration face au vent : j'ai joué un peu trop bas sous le déco pour gratter les petits déclenchements, il est temps d'aller droit sur l'attéro si je veux l'atteindre, mais je suis face à la brise qui d'ailleurs s'est un peu renforcée. Je ne suis pas sûr d'y arriver en finesse donc j'envisage d'autres champs en chemin, et je tente quand même le coup en me mettant face à 10/15 km/h de brise, accélérateur à 1/3. Sans grand espoir car je ne suis chargé qu'en milieu de fourchette, je me rends compte petit à petit que l'aile parvient à avancer, doucement certes, mais avec un joli angle de plané. Quelques secondes après, c'est l'atterrissage officiel qui m'attend ! J'ai même le temps de construire une académique PTU :-D


2. Finesse en air calme : un matin alors qu'on a élu domicile au pied d'une petite face Est de 100m de dénivelé, Pierre me propose un petit vol rando / concours de finesse pour nous réveiller. Arrivés en haut, on pronostique sur nos points d'aboutissement : celui qui s'approchera le plus du fourgon aura gagné le droit de ne pas faire la vaisselle de la veille (ce qui consiste à nettoyer un couteau, vu qu'on a mangé une pizza et des bières). Le décollage sans vent est une formalité avec la Leaf 2, sur 4 pas je suis en l'air (avec ce genre de voile, petit conseil : commencez en marchant ! pas besoin de bouriner, vous ne feriez que rallonger votre distance de décollage). Résultat : j'ai perdu ! oui mais d'un cheveu, Pierre a atterri 20 mètres plus loin avec sa Nova Sector (EN-C de la précédente génération) et bien camouflé dans son cocon. On peut donc dire une très belle finesse en air calme pour la Leaf 2.


Je n'ai pas spécialement tenté de grosses manoeuvres en l'air (type SIV) car déjà j'aime pas ça, et en plus c'est une voile de prêt... désolé, je vous laisse chercher d'autres infos ailleurs si vous souhaitez !


Côté atterrissage, l'aspect très amorti en roulis permet de construire une approche sereinement, sans roulis parasite. Prévoyez un peu de marge pour une finale assez longue car ça plane quand même très bien pour une B...si vous voliez sous une B d'ancienne génération, visez plutôt l'entrée de terrain le temps de vous habituer ! L'arrondi est efficace et plaisant, rien à dire : voir la vidéo ci-dessous !



Voilà, tous les goûts sont dans la nature mais perso je n'ai pas trouvé de défaut à cette voile pour le public auquel elle se destine, je la recommanderai.


Pierre (un élève-moniteur en formation avec moi) a pu l'essayer aussi en gonflage et en vol, un peu plus chargé que moi (en PTV, pas en bière !).

Son retour est le suivant : "c'est typiquement le genre de voile qui m'aurait facilité la progression si ça avait existé y'a 10 ans ! ".


Voile disponible en essai à l'école, nous contacter !


178 vues0 commentaire